Archives du blog

Un nouveau livre sur les Plantes des fées et des autres esprits de la nature

plantesdesfées

Richard Ely et Véronique Barrau signent un nouveau livre qui sort ce jour dans toutes les librairies. Les éditions Plume de Carotte, connues pour leurs beaux ouvrages publient aujourd’hui « Plantes des Fées et des autres esprits de la  nature ». Le livre rassemble de nombreuses informations sur l’Histoire de la féerie à travers le folklore et les croyances. De Paracelse à Rudolf Steiner, des nymphes aux ondines, partez à la découverte de ce monde extraordinaire des plantes liées aux fées, elfes, lutins. 33 plantes sont minutieusement présentées dans de larges portraits et beaucoup d’autres sont mentionnées dans une belle introduction d’une cinquantaine de pages. L’ouvrage en comporte au total 144 et est richement illustré de gravures et images anciennes.

Les Plantes des Fées et des autres esprits de la nature, aux éditions Plume de Carotte, 2014.

 

Les Terres du Nord, des lieux emplis de Nature et de Féerie spontannée

Voici une série de très belles vidéos sur la Scandinavie et sa nature sauvage. A regarder toutes ces images, on comprend comment ces terres furent autrefois si riches en croyances et légendes. C’est en ces contrées nordqiues que sont nés trolls, elfes et nombre de créatures dont vous parle Le Grand Livre des Esprits de la Nature. Petite plongée dans des images d’une beauté à couper le souffle !

 

Ijirak

Revêtus d’une bonne veste bien chaude, de cinq ou six pulls, équipés de moufles et d’un gros bonnet, raquettes aux pieds, vous voià partis pour le Grand Nord canadien! C’est en effet dans le pays du sirop d’érable que l’on peut rencontrer l’ijiraq. Cette créature apparait sous diverses formes, même si l’une de ses préférées reste celle d’un caribou. On peut également croiser l’ijiraq sous une forme humaine, d’une taille assez grande. Seule particularité qui le différencie fortement des hommes: ses yeux sont disposés de part et d’autre du visage, comme ceux du caribou.

Les ijirait feraient partie du peuple de « ceux qui sont morts ». De nombreuses histoires racontent comment ces non-humains traquent les jeunes enfants pour les enlever de ce monde. On les rapproche alors des tuurngait, ces êtres redoutables et redoutés qui dévorent les enfants, croquemitaines de ces régions polaires. Si votre chemin vous mène un jour dans le nord canadien, redoutez plus que tout le sifflement de toutes ces créatures, ils vous feront perdre la mémoire! Et si vous surprenez quelques enfants inuits a s’amuser au pied d’un inukshuk, un de ces amas de pierres à forme humaine, qui servent de point de repère pour guider les voyageurs ou signaler un lieu sacré, mettez-les en garde! De nombreuses histoires racontent comment les ijirait, cachés derrière ce genre d’objet, se sont saisis des jeunes imprudents. Il n’y a pas que les ours blancs qu’il faut craindre dans ces déserts de glace, les non-humains sont partout! Mais que ceci ne vous empêche pas de partir à l’aventure en ces terres extraordinaires.

Cartes Esprits de la Nature de Fabrice Tonnelier et Alexis Szwed

Fabrice TONNELLIER
Alexis SZWED
Editeur : Le Souffle d’Or
Collection : Cartes de méditation
ISBN : 3660341220696
Format : 40 cartes 61 x 100 mm – boîte cloche 165 x 115 mm
Prix : 20 €

Présentation de l’éditeur:

La nature est un monde bien plus riche qu’on ne l’imagine ! Elle est peuplée de nombreux esprits – Dragons, Elfes, Lutins, Fées, Sylphes, Gnomes… – hélas, pour le commun des mortels, totalement invisibles. Entrez en relation avec les esprits de la nature !
Pour devenir le héros de sa légende personnelle, le joueur doit restaurer les liens magiques oubliés qui le relient à aux esprits de la nature et vivre en meilleure harmonie avec la nature.
Les 40 cartes sont rassemblées en 4 familles : Peuple de l’élément Terre, Peuple de l’élément Eau, Peuple de l’élément Air et Peuple de l’élément Feu.
L’apparence des personnages et leur caractère stimulent l’imagination.
Chaque esprit de la nature, décrit dans le livret, devient un allié.
Les cartes font émerger les aspects matériels, émotionnels, spirituels et cachés de votre quête. Elles s’utilisent comme tremplin de réflexion, source d’inspiration.
Plusieurs modes de tirage et jeux possibles :en solo ou avec des complices ; au cours d’une formation, d’un stage ou séminaire…

Ce jeu plein de bonne humeur réjouira petits et grands, amateurs d’univers féeriques, amoureux de la vie.
Sa profondeur surprend et pousse à l’action !

Notre avis:

Difficile de se positionner par rapport à la conception de ce jeu de cartes. D’un côté, il y a l’aspect spirituel et le rapport aux élémentaux. De l’autre un aspect plus ludique dans son approche. Une approche originale donc, qu’il faut tester avant d’en trouver l’efficacité. A noter que notre petite expérience s’est révélée assez drôle puisque par deux fois et à quelques jours d’intervalle, c’est exactement la même carte que nous avons tirée et le message semble bien nous correspondre. A vérifier… Bref, une expérience à tenter mais un petit regret côté « noms » donnés aux élémentaux, certains comme « Sorcière cauchemar » ou  » Djiinator » font assez tâche. D’ailleurs les noms sont empruntés de ci de là avec de réelles inventions ce qui donne au tout un côté enfantin pour une matière qui ne l’est pas. Les auteurs eux-mêmes semblent manquer d’expérience féerique pour avoir élaborer ce jeu de cartes même si scénaristiquement, ce sont de jolies histoires. Reste que les cartes demeurent un medium comme un autre pour tenter de dialoguer avec les fées ou de percevoir leurs messages, alors, pourquoi pas ?

Les Esprits de la nature, l’album de Daniel Perret & Crista Galli

Les esprits de la nature
Daniel Perret & Crista Galli
Mandalia Collection
Prikosnovénie
Digipack Mandalia limité à 500 ex.
Durée : 60′. Fev. 2010
Style : Harpe celtique, Relaxation
Prix: 14€

Présentation du label:

« Rares sont les albums de musique composés en l’honneur des Esprits de la Nature (fées, elfes, lutins, devas…). Daniel Perret avec sa harpe ouvre les portes d’un monde oublié en puisant dans son héritage celtique. Accompagné par les merveilleuses voix angéliques de Crista Galli (Sarah et Jean-Paul), il transmet comme le fameux livre “la petite voix” les messages de ces êtres emplis de sagesse. La musique, parsemée d’ambiances de forêts, de rivières, nous transporte dans un Eden d’harmonie.

Daniel Perret raconte’ les Esprits de la Nature’ : “Ce sont des intelligences invisibles à l’œil nu, qui œuvrent jour et nuit. Nous avions pris pour assuré qu’un arbre géant pouvait se déployer si harmonieusement à partir d’une minuscule graine, que l’équilibre d’un océan, d’un lac, d’une mare se faisait ‘automatiquement…’ Maintenant qu’à peu près tout se dérègle, nous pouvons enfin nous demander comment ces merveilles fonctionnent. Il semblerait que tout un monde s’évertue depuis l’aube des temps à garantir le bon fonctionnement de tous ces mécanismes. Nous le savions jadis, puis nous avons oublié, voulant jouer aux maîtres du monde. Le temps est venu de joindre nos efforts à ceux de ces intelligences de la nature. Cet album leur rend hommage. »

Notre avis:

Quoi de mieux que la musique pour nous rapprocher de la Nature ? En effet, la musique a ceci de particulier qu’elle est un langage à nos sens, elle s’adresse directement à nos sentiments et touche notre âme avant notre esprit. La musique, sans mots, sans geste, vous rend triste, heureux, nerveux, calme ou accompagne ces états ou encore les renforce. Empathiques à l’extrême, les mélodies jouent un rôle prépondérant sur le comportement. Depuis quelques années, les progrès en musicothérapie ont prouvé que cet outil avait de réelles possibilités avec des personnes présentant des troubles du comportement ou encore de relations. Daniel Perret est musicothérapeute et maîtrise parfaitement les cordes de son art. Il s’est associé ici aux douces voix de Cristal Galli pour ensemble nous offrir un véritable éveil aux esprits de la Nature. Puisant dans l’héritage celte, la communion d’avec les différentes mélodies que Mère Nature nous offre (écoulement d’un ruisseau, chants d’oiseaux, brises du vent dans les feuilles…), et des parfums d’orient, l’invitation convie au calme et à la contemplation.

Bien sûr, cette petite porte entrouverte sur Féerie ne vous permettra pas de voir vos jardins envahis de fées et de lutins, comme le signale Daniel Perret « il n’est pas nécessaire de les voir. Il suffit de leur parler, de les porter dans nos coeurs, d’être reconnaissant ». Une expérience partagée de par le monde, des jardins de Findhorn au coeur des forêts sacrées. Car la plus belle façon de voir est encore de fermer les yeux et de vous laisser guider, emmener dans la douceur ouatée de cet album. Apprenez à revivre le temps de votre environnement naturel, bien plus lent que celui des hommes. Renouez avec l’apaisement que vous offrent ces esprits de la Nature, vous verrez que, très vite, votre regard changera et que vous admirerez la beauté dans le moindre brin d’herbe ou la plus fragile des fleurs…

%d blogueurs aiment cette page :