Archives du blog

Les fées et les lutins au Québec !

Le Grand Livre des Esprits de la Nature, fées, lutins, elfes est aujourd’hui disponible au Québec.

Fées et lutins du Québec

Entre autres sur http://www.librairiepantoute.com/livre.asp?id=isdsaugyugugsa&%2Fle-grand-livre-des-esprits-de-la-nature%2Frichard-ely%2F9782858297580

https://www.ruedeslibraires.com/livres/grand-livre-des-esprits-nature-fees-321597.html

Qu’on se le dise !

Votre libraire ne l’a pas? Voici le diffuseur québécois: Benjamin Livre
101, Henry-Bessemer
Bois-des-Filion, Québec
Canada
J6Z 4S9
Tél : 450.621.8167
Fax : 450.621.8289
info@benjamin.ca

Le Grand Livre des Esprits de la Nature
Richard Ely – Frédérique Devos
Editions VEGA

Publicités

Ijirak

Revêtus d’une bonne veste bien chaude, de cinq ou six pulls, équipés de moufles et d’un gros bonnet, raquettes aux pieds, vous voià partis pour le Grand Nord canadien! C’est en effet dans le pays du sirop d’érable que l’on peut rencontrer l’ijiraq. Cette créature apparait sous diverses formes, même si l’une de ses préférées reste celle d’un caribou. On peut également croiser l’ijiraq sous une forme humaine, d’une taille assez grande. Seule particularité qui le différencie fortement des hommes: ses yeux sont disposés de part et d’autre du visage, comme ceux du caribou.

Les ijirait feraient partie du peuple de « ceux qui sont morts ». De nombreuses histoires racontent comment ces non-humains traquent les jeunes enfants pour les enlever de ce monde. On les rapproche alors des tuurngait, ces êtres redoutables et redoutés qui dévorent les enfants, croquemitaines de ces régions polaires. Si votre chemin vous mène un jour dans le nord canadien, redoutez plus que tout le sifflement de toutes ces créatures, ils vous feront perdre la mémoire! Et si vous surprenez quelques enfants inuits a s’amuser au pied d’un inukshuk, un de ces amas de pierres à forme humaine, qui servent de point de repère pour guider les voyageurs ou signaler un lieu sacré, mettez-les en garde! De nombreuses histoires racontent comment les ijirait, cachés derrière ce genre d’objet, se sont saisis des jeunes imprudents. Il n’y a pas que les ours blancs qu’il faut craindre dans ces déserts de glace, les non-humains sont partout! Mais que ceci ne vous empêche pas de partir à l’aventure en ces terres extraordinaires.

%d blogueurs aiment cette page :