L’Aubépine célèbre Mai et les fées !

Voici le joli mois de Mai, un mois magique s’il en est. Plein de lumière et de promesses de fleurs et de fruits à venir. Mais surtout le mois de la Blanche Epine, l’arbre à fées par excellence. On raconte que chacune de ses fleurs renferme une fée. En Lorraine, on croit que dans les ouvertures à la base des très vieux troncs d’aubépines se trouvent des passages menant à Féerie. Petite mise à l’honneur de cette belle demoiselle aux fleurs immaculées et aux fruits, cenelles, à essayer en confiture !

L'Aubépine, l'arbre à fées

L’aubépine (Crataegus) appartient à la famille des Rosacées. Elle fut très tôt utilisée comme plante médicinale pour ses vertus de régulateur artériel. C’est donc la plante du coeur par excellence. Est-ce cela qui l’a tôt associée au mariage, à la virginité, à la pureté ou est-ce dû à la couleur blanche de ses fleurs qui recouvrent l’arbre en mai, mois des fées ?

Bois de mai, Mai, Buisson blanc, Épine blanche, Aubespin, Noble épine, Poire d’oiseau, Cenellier, Senellier ou encore Cénotié, la couleur de ses fleurs, la période de floraison, ses épines ou encore ses fruits appréciés des oiseaux lui ont valu tous ces noms…

On dit encore que certaines aubépines sont des sorcières transformées. C’est de cet arbre poussant près de la tombe du Roi Arthur qu’un rameau est offert chaque année au souverain anglais. Mais pour nous, l’aubépine est avant tout une demeure féerique, un arbre indispensable dans tout jardin ouvert aux fées. Et si on vous dit encore qu’il protège de la foudre… pourquoi hésiter ? Plantez-la de suite en vos jardins s’il  n’en existe pas encore, vous en oublierez très vite les épindes au profit de toute sa splendeur !

Publicités

À propos de Richard Ely

Né en 1974, Richard Ely a passé toute son enfance à Ellezelles, village sorcier de Belgique. Très tôt attiré par les mondes de l’étrange, il étudie à l’université les vampires et l’Imaginaire urbain. Il publie alors quelques nouvelles et poèmes en France, en Belgique et au Québec. Il crée ensuite des festivals, salons, expositions et plusieurs revues dont une l’accompagnera dans une belle aventure en kiosque. Tout au long de son chemin bordé de féerie, il croisera la route de trois sorciers qui façonneront son regard sur le monde et marqueront sa vie: Thomas Owen, Pierre Dubois et Claude Seignolle. En 2007, il publie son premier livre sur le monde des fées.. Depuis, il écrit poèmes, contes pour enfants et livres, dont le Grand Livre des Esprits de la Nature (Véga, 2013), tout en vivant la féerie au quotidien en tant que journaliste spécialisé sur le blog http:www.peuple-feerique.com ou dans des balades-nature alliant ses deux passions.

Publié le 7 mai 2013, dans Jardins, Nature, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :